VOIR TOUTES LES RUBRIQUES

Techniques de fabrication

Le tournage d'une poterieLa décoration d'une poterie de SoufflenheimLa gravage d'une poterie de Betschdorf

On trouve aujourd'hui à Betschdorf et à Soufflenheim de la poterie traditionnelle mais également un éventail de nouveaux produits originaux. Chaque artisan cultive son propre style, son savoir-faire, que ce soit de la poterie décorative, de conservation des aliments, artistique, horticole ou culinaire. De quoi satisfaire toutes les générations !

Deux styles de poterie, deux techniques de façonnage

Les artisans perpétuent les gestes enseignés par leurs aïeux, tout en s'adaptant aux évolutions techniques de ces dernières décennies.

Les potiers de Betschdorf façonnent les pièces telles que le pichet à vin d'Alsace en utilisant la technique du grès au sel. Les pièces sont gravées à l'aide d'un crayon ou d'un stylet en buis. Après séchage, la pièce est agrémentée d'un décor au bleu de cobalt exécuté au pinceau. Lors de l'enfournement, les poteries son calées dans des récipients percés de trous, appelés "cazettes". La cuisson se fait à haute température, 1250°C, ce qui pemet aux tessons de se vitrifier et de devenir étanches. La projection de sel à cette étape de la fabrication donne un aspect vernis très fin et transparent aux poteries.

A Soufflenheim, les artisans utilisent pour la fabrication des poteries culinaires une roche sédimentaire plastique, l'argile. En fonction des pièces (moules à Kougelhopf, terrines à Baeckeoffe, coquetiers,...) elle est soit façonnée au tour par le potier, soit calibrée. Viennent ensuite l'engobage, la décoration au barolet ou à la poire, le séchage, l'émaillage et enfin la cuisson à une température comprise entre 1000 et 1100°C.

La plupart des ateliers vous accueillent en visite libre ou sur rendez-vous. Retrouvez toutes les informations pratiques en cliquant ici.

RETOUR